La 19e édition des Journées de l’imprimerie s’est déroulée les samedi 12 et dimanche 13 octobre au château de la Groulais. Malgré une météo capricieuse, nous avons eu le plaisir d’accueillir sur les deux jours environ 200 visiteurs, dont 32 enfants.

presse-platine_Imprimerie_ancienne_2013

La presse platine

Cette année, les animateurs bénévoles qui effectuaient les démonstrations sur nos machines étaient : Bernard Mariteau et Yvon le Draper à la linotype, Geneviève Bondu à la reliure, Bernard Trivière à la presse Gutenberg, Eugène Hamon à la FAG, Hélène Nué à la taille-douce, Raphaël Leray et Jean-Paul Briand à la typographie, Fernand Bréger à la presse platine et cylindre et Anne Guillaume à la lithographie.

linotype_Imprimerie_ancienne_2013

La linotype

Taille-douce-Helene-Nue_2013

Une gravure d’Hélène Nué

Lithographie_Imprimerie_ancienne_2013

La lithographie

Le dimanche, nous recevions Yuriko Watanabe (de Pierric) qui a effectué une démonstration d’origami, ainsi qu’une initiation pour le plus grand plaisir des enfants et des adultes.

Origami_Yuriko_Watanabe_2013

L’origami par Yuriko Watanabe

Dans le décor reconstitué par France Bommé d’une salle de classe d’autrefois, 18 adultes ont participé à la dictée de Jean-Claude Saliou. Les quatre personnes coutumières de la correction se sont attachées à la recherche des fautes. Et quatre prix ont récompensé les meilleurs candidats.

dictee_Imprimerie_ancienne_2013

Voici le texte de la dictée, si vous voulez tenter l’expérience :

« Visite au musée

À peine eut-elle franchi le seuil de ce musée dont on lui avait tant vanté les richesses et l’originalité qu’elle se sentit transportée dans un autre monde.
Dans une première vitrine étaient disposés pêle-mêle un bathyscaphe, un goémonier, une bisquine, un brick, un pen-duick, un sampan(g), une jonque, un dinghy.
À côté, les galères d’Octave, avec à la proue un éperon d’airain, le rostre, qui servait à défoncer la coque des navires ennemis, en l’occurrence les trirèmes d’Antoine.
En dessous, les drakkars des Vikings, bateaux amphidromes destinés à la guerre.
Plus loin, un tableau représentant la Santa Maria, caravelle de Christophe Colomb, avec ses trois mâts en plus du beaupré : le trinquet à l’avant, le grand mât au milieu et l’artimon à l’arrière ; navire fortement armé de canons, fauconneaux, hallebardes, arbalètes, arquebuses,…
Dans une autre vitrine, la Reine Anne, Duchesse de Bretagne, sur le pont d’une splendide caraque ancrée dans le port de Morlaix. À la coupée, un jeune homme en pourpoint de velours cramoisi, le commandant.
Enfin, près de la sortie, sur une mer calme, un ketch, un dundee thonier, un ferry-boat, un cotre, un kayak, un optimist et un sloop.
La tête remplie de rêves, elle descendit vers le port rejoindre la péniche Cap Vert, destination Guenrouët. »

13 octobre 2013
Jean-Claude Saliou

Publicités